Grâce à une renégociation menée par Grand Paris Sud Est Avenir fin 2019 auprès de son fournisseur, le prix d’approvisionnement en eau potable baisse dès 2020.

Catégorie : Informations
Publié le

Cette renégociation garantit la fourniture d’une eau de haute qualité sanitaire, sécurise la continuité de son alimentation et permet une baisse du prix facturé aux usagers.

De quoi parle-t-on ?

Au titre de sa compétence en matière d’eau et d’assainissement, GPSEA assure l’approvisionnement et la distribution de l’eau potable pour 11 de ses 16 communes (Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Créteil, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Périgny-sur-Yerres, Sucy-en-Brie et Villecresnes).

En effet, la compétence a été transférée à des syndicats sur le périmètre des 5 autres communes : Santeny (Syndicat des eaux de Santeny-Servon), Alfortville et Chennevières-sur-Marne (SEDIF), La Queue-en-Brie et Le Plessis-Trévise (Syndicat mixe d’alimentation en eau potable de l’Ouest Briard).

Tout d’abord, les délégataires de GPSEA, sociétés titulaires d’un contrat de service public avec le Territoire, achètent de l’eau potable auprès d’un producteur (volet « approvisionnement »), sous des conditions aujourd’hui définies par le Territoire.

Ensuite, les délégataires de GPSEA acheminent l’eau potable achetée jusqu’à votre logement (volet « distribution »), dans le cadre de contrats de délégation de service public conclus pour chaque territoire communal et renégociés périodiquement.

GPSEA a renégocié, en 2019, les conditions applicables sur le volet « approvisionnement ». Une nouvelle convention est ainsi entrée en vigueur au 1er janvier 2020.

 

Quelles répercussions sur la facture du consommateur ?

La facture d’eau comprend le prix de plusieurs services issus d’entités différentes.

GPSEA

 

 

 

 

 

 

 

 

NB: proportions moyennes sur l’ensemble des communes concernées)

Le prix d’achat de l’eau obtenu par GPSEA suite aux négociations s’élève à 0,6550€ hors taxes par mètre cube en valeur au 1er janvier 2020, soit une diminution moyenne de 21€/an sur le périmètre des communes concernées, pour une consommation standard de 120 m3.

De plus, ce nouveau prix d’achat est gelé pendant 2 ans, puis sera révisé selon une formule d’actualisation protectrice du pouvoir d’achat des habitants au-delà de 2022.

Attention, votre facture est néanmoins susceptible d’augmenter si votre consommation d’eau augmente ou en cas d’actualisation de la partie « distribution » de votre facture (qui représente 55% du coût global).

 

Baisse par commune, sur la base d’une consommation-type de 120 mètres cubes d’eau pour une année pleine.

Marolles-en-Brie :

  • délégataire : SUEZ
  • baisse du coût d’achat de l’eau : - 20% soit -20,74 €

 

 

Mieux comprendre sa facture d’eau

N°1 - Distribution de l'eau
GPSEA

La part « distribution de l’eau » représente le prix des investissements nécessaires à la production (captage, pompage, potabilisation) de l’eau jusqu’à sa distribution à votre domicile.
Cette part comprend 2 composantes : l’abonnement (facturé pour la période à échoir) et la consommation (facturée à terme échu).

N°2 - Collecte et traitement des eaux usées

La collecte et le traitement des eaux usées englobent les activités liées à la dépollution des eaux usées (collecte, transport, stockage, traitement) ainsi que leur retour en milieu naturel. La redevance d’assainissement collectif vous est facturée pour tout le volume d’eau distribué au compteur, quelle qu’en soit l’utilisation.

N°3 - Organismes publics

La partie « organismes publics » concerne les investissements en faveur de la gestion de l’eau (protection des ressources, lutte contre les pollutions, travaux de modernisation des réseaux…).

 

Afin de prolonger cet objectif de plus grande maîtrise de l’évolution du prix de l’eau, GPSEA sera associé à la gouvernance des décisions relatives aux investissements réalisés par le producteur d’eau et ayant un impact sur le prix d’achat de l’eau potable par ses délégataires.

GPSEA s’engage par ailleurs dans la renégociation de la part « distribution » selon le calendrier prévisionnel suivant : Marolles-en-Brie – 31 décembre 2020