L'environnement fait partie intégrante du cadre de vie des Marollais, sa préservation et son entretien sont au coeur des actions menées par l'équipe municipal et les agents communaux.
Cette mission est vaste et pour la mener à bien, la commune travaille avec des sociétés délégataires pour la gestion de l'eau, des déchets, de l'éclairage public...


 

Gestion des espaces verts

Une partie de la gestion des espaces verts de la ville est prise en charge par la régie, c'est-à-dire par les agents communaux des services techniques. 
Cependant, l'ampleur de la surface à gérer et les spécificités d'un environnement aussi boisé nécessite l'intervention d'entreprises spécialisées pour certaines opérations.

L'élagage

La commune a confié à un délégataire, la mission d'élagage des arbres de la commune : la société HATRA Environnement.
Les opérations d'élagage suivent la directives européenne "Oiseaux" et sont programmés selon plusieurs facteurs :

  • la sécurité : si un arbre menace la sécurité des usagers de la voie publique alors son élagage devient prioritaire
  • la période de nidification ; d'avril à juillet, l'élagage est restreint aux cas prioritaires liés à la sécurité
  • la nuisance

La tonte

La tonte des vastes espaces verts de la commune est répartie entre la régie communale et le prestataire France Environnement, selon un plan annuel des surfaces établi au préalable par la ville. 

L'éco-pâturage

Plus respectueux du milieu et de l’environnement, l’éco-pâturage permet de réduire le nombre de tontes annuelles et le volume de déchets verts. Cette tonte écologique initiée en 2018 sur la commune, permet aussi de fertiliser les sols en renouvelant la faune et la flore et favoriser ainsi la biodiversité.
Cette action s’inscrit dans le cadre de la démarche globale de gestion durable des espaces verts engagée par la ville. L’animal joue, quant à lui, un rôle social et pédagogique permettant de créer du lien social, notamment intergénérationnel, autour d’éco-animations.
Cet espace est géré par les services techniques avec l'appui de la société France Environnement.

Les ruches

Mise en place en 2018 et situées dans le cimetière paysager, les ruches communales sont désormais gérées par les adhérents de l'atelier d'apiculture de l'association Rencontres Marollaises.

Les nids de frelons

La recrudescence des nid de frelons asiatiques notamment, engendre des nuisances importantes. Par conséquent il est vivement recommandé de faire appel à des spécialistes afin de s'en débarrasser. 
Lorsque le nid est localisé sur le domaine public, la commune est en charge de l'intervention via un prestataire spécialisé.
Lorsque le nid est localisé sur le domaine privée, l'intervention est à la charge du propriétaire. La commune peut alors vous renseigner sur les entreprises spécialisées dans ce type d'intervention.


 

Assainissement et eau potable

Gestion des eaux pluviales et assainissement : le SyAGE

Par délégation, la gestion des eaux pluviales et de l'assainissement a été confiée au SyAGE, Syndicat mixte pour l'Assainissement et la Gestion des Eaux du bassin versant de l'Yerres. Ainsi, 3 grandes compétences sont déléguées par la quarantaine de communes adhérentes :

  • l'assainissement (eaux usées et gestion des eaux pluviales) :collecte et transport des eaux usées, gestion des réseaux communaux et intercommunaux d’eaux usées et d’eaux pluviales, contrôle des installations privatives d’assainissement réalisation ou réhabilitation de branchements... Ces missions sont essentielles pour lutter contre les pollutions et limiter les inondations pluviales.
  • la GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations)
  • la mise en oeuvre du Schéma d'aménagement et de gestion des eaux de l'Yerres

Information SyAGE

Gestion de l'eau potable : Suez Environnement

La distribution de l’eau potable est un service public communal. En matière d’eau potable, le Maire est le garant de la salubrité publique sur le territoire communal et le premier responsable de la qualité de l’eau qui y est distribuée, mais également de la qualité des ressources situées sur sa commune, quel que soit le mode d’exploitation.
La personne responsable de la production et distribution de l’eau (PRPDE) est le responsable direct de la qualité de l’eau produite et/ou distribuée (dite également « maître d’ouvrage du réseau »). A Marolles, la gestion des installations de production et distribution d’eau est déléguée à un exploitant, la Suez Environnement (ex Lyonnaise des eaux) qui effectue en permanence une surveillance de la qualité de l’eau produite et distribuée, surveillance comprenant notamment l’examen régulier des installations, les tests et analyses et la tenue d’un fichier sanitaire.
Elle participe également à l’information des usagers : l’une des factures d’eau est accompagnée des éléments de la note de synthèse annuelle de l’ARS (Agence Régionale de la Santé).

Information Suez Environnement

Information ARS


 

Gestion des déchets

Le SIVOM, Syndicat intercommunal à vocations multiples de la vallée de l’Yerres et des Sénarts, est chargé de la collecte et du traitement des déchets. La collecte s’effectue à domicile grâce à des conteneurs fournis par le SIVOM et aux points d’apport volontaire pour le verre.

La collecte sélective permet de valoriser les emballages, les biodéchets qui sont transformés en compost, les journaux, le verre et les ordures ménagères. Les déchets des bacs verts et marron sont traités dans l’usine de Varennes-Jarcy, unité pilote en France de fabrication de compost agricole par méthanisation.

 

 

 

 

 

Information SIVOM 

Retrouvez l'ensemble des informations sur les consignes de tri, le calendrier de ramassage, les déchetteries...

Le tri sélectif

Les encombrants

Les déchetteries (3)


 

Eclairage public

L'éclairage public est assuré par notre délégataire, l'entreprise BIR.
Il intervient sur la commune de façon régulière, une fois par semaine en période estivale et deux fois par semaine en période hivernale.
En cas de dysfonctionnement constaté, il est recommandé d'en informer les services techniques afin que la mairie fasse intervenir la BIR dans le cadre de ses passages réguliers ou pour une intervention spécifique.


 

bruit et nuisances

Les nuisances sonores sont l’une des principales causes de dégradation du cadre de vie en milieu urbain et à proximité des grandes infrastructures de transport. Des mesures d’évaluation, de gestion du bruit ainsi qu’un certain nombre de règles existent pour réduire les nuisances sonores.

Les nuisances quotidiennes

Bricolage et jardinage

Les travaux de bricolage et de jardinages susceptibles d’occasionner une gêne sonore sont encadrés par arrêté préfectoral précisant les horaires autorisés :

  • du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 19h30 
  • le samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h 
  • le dimanche et les jours fériés de 10h à 12h

Lorsque vous déposez vos bouteilles et bocaux en verre dans les conteneurs, pensez à le faire en journée, à des heures décentes, les riverains vous remercieront.

Chantiers

Les nuisances engendrées par les chantiers de travaux publics et privés devront s’interrompre entre 20h et 7h, ainsi que toute la journée des dimanches et jours fériés, sauf en cas d’intervention urgente.

Animaux

Les propriétaires d’animaux, en particulier de chiens, sont tenus de prendre appropriées afin de préserver la tranquillité du voisinage, de jour comme de nuit, y compris par l’usage de dispositifs dissuadant les animaux de faire du bruit de manière répétée et intempestive.

Les nuisances aériennes

Une partie de la commune de Marolles-en-Brie est concernée par le Plan de Gênes Sonores de l'aéroport de Paris-Orly.
En tant que riverain de l’aéroport, il existe un dispositif pour vous aider à améliorer vos conditions de vie. Ce dispositif est financé par une taxe que versent les compagnies aériennes, à l’occasion de chaque décollage d’avion de plus de 2 tonnes.

Entre 2004 et 2017, 549 millions d’euros ont été engagés pour les diagnostics acoustiques et les travaux d’insonorisation.
En 2017, la taxe a rapporté 41 millions d’euros, plus de 38 millions d’euros d’aide ont été versés, dont 7 millions dans le Val-de-Marne et 822 000 euros à Marolles plus spécifiquement.
Pour 47 000 habitations concernées par le programme, des dossiers n’ont pas encore été déposés, dont un certain nombre pour Marolles.

Programme d'aide à l'insonorisation

En Ile-de-France, c’est Aéroports de Paris (ADP) qui gère les aides financières pour l’insonorisation des logements.
Une aide financière peut vous être attribuée pour réaliser des travaux d’insonorisation dans votre logement sous deux conditions :

  • votre logement doit être situé dans l’une des trois zones du Plan de gêne sonore (PGS) établi pour chacun des deux aéroports,
  • la date du permis de construire de votre pavillon ou de votre immeuble doit être antérieure à la date de publication des Plans d’Exposition au Bruit, soit pour Paris-Orly, le 3 septembre 1975.

Sont éligibles à cette aide :

  • l’ensemble des études et opérations préalables aux travaux,
  • les travaux de renforcement de l’isolation acoustique et de ventilation induits,
  • les honoraires de syndics (dans la limite de 2 % du montant hors taxes des travaux).
Comment déposer son dossier ?

Un nouveau site internet dédié a été créé. Les riverains peuvent désormais déposer leur demande d’aide à l’insonorisation en ligne sur le site www.aideinsono.fr.
Ce site permet d’obtenir des informations sur le dispositif d’aide à l’insonorisation et d’effectuer les démarches en ligne. Les riverains effectuent eux-mêmes la saisie des informations et joignent les pièces justificatives
demandées directement en ligne.

Renseignements au numéro vert 0 805 38 36 88